Notre Vison pour l'Afrique

Ce message a été prononcé par le Président Ferdinand BLEKA sur les montagnes de Burundi dans la forêt, il s’est adressé aux montagnes que vous voyez en face dans cette image et lui-même ici photo prise de dos au moment où il s’adressait aux montagnes et Collines

“Toi Montagne de Burundi que je regarde ici en face. Ecoute ma voix, écoute la voix de cet africain, allé jeune au Japon, au lieu d’admirer seulement ce pays, acheter les appareils électroniques à Akihabara et retourner dans son pays après avoir acquis la connaissance, mais il a réfléchi à faire créer une institution qui va être utile à son pays à son continent et au reste du monde. Ce jeune africain, c’est lui qui s’adresse à vous Montagnes et Collines de Burundi.

J’avais dit en moi-même, comment ont-ils fait ici au Japon pour arriver à ce sommet du développement ? Comment ont il fait eux qui n’ont pas assez de terres cultivables et pourtant ils ont atteint l’autosuffisance alimentaire ? Toi montagne de Burundi, nous qui avons la terre ; on dort affamer sur une terre riche, sur une montagne qui nous produit tout.

Montagne de verdure ici dans la région de Burundi, n’as-tu pas les deux températures tropicales et tempérées ? Tu es la synthèse de la terre comme Grand Lahou, en Côte d’Ivoire, est la synthèse de l’eau, là où cohabitent la mer, les fleuves et les rivières. Montagne de Burundi on cultive le blé dans les pays tempérés mais toi tu fais pousser le blé et ton blé ici est le meilleur du monde. Ton thé ne peut être concurrencé et tes fruits sont les meilleurs de la terre. Montagne de Burundi, sache que c’est la première fois que je vois un champ de petits poids avec ses fruits, ces petits poids je les connaissais qu’en conserve. Tes petits poids que tu donnes sont meilleurs que pour le reste du monde. Mais vous petits poids et blé qui vous a planté ici sur cette montagne ? Oui ? ce sont mes amis les pygmées qui vous ont planté là où je me tiens. Ces Pygmées personne n’ose boire de leur eau et manger de leur nourriture, mais moi ils ont préparé, malgré ce qu’ils sont, j’ai mangé leur nourriture avec eux. S’ils ont produit, c’est qu’ARM Burundi fait le travail et il demeurera notre agence d’exécution auprès de vous.

Toi montagne du Burundi, qui me regarde, tu entends ma voie ; Regarde les lamentations et les pleurs, en Afrique qui a un rang de record ; premier rang en famine, premier en guerre civile, premier en pauvreté, premier en chômage record ,premier en nombre de partis politiques, dernier en entreprise, dernier en industrie, dernier en création d’emploi . Montagnes de Burundi, entends-tu les pleurs des enfants affamés, entends-tu les cris des chômeurs sans toit et sans nourriture, entends-tu ces guerres inutiles, parce que les africains doivent savoir leur ennemi et il faut leur dire, ils se battent pas contre leur ennemi mais contre eux-mêmes, les frères d’un même pays s’entretuent.

Or leur ennemi, c’est la pauvreté du manque emplois et de nourritures. Mais ils ont laissé cet ennemi pour s’attaquer entre eux et ainsi augmenté le chômage et la faim, ils ont créé une fonction qui est la cause de la pauvreté, c’est la Fonction : politicien or ce n’est pas un héritage qu’on laisse à ces enfants, ailleurs il y a floraison d’usines d’entreprises la politique est au centre de tout içi en Afrique et pourtant dans ces pays développés ils ont mis la politique à la périphérie. En temps normal, le Japon devrait avoir 5 Premiers Ministres sur 50 ans mais en moins de 5 ans, secoués par la crise politique le japon a connu 5 premier Ministres mais aucune goute de sang n’a été versé dans le pays, Afrique quand comprendras tu que la politique est la cause de ton non développement. Au lieu d’être en retard sur le développement, tu n’as même pas pris le chemin du sous développement or le jour tu prendras le chemin du sous développement tu arriveras certainement au développement. En dix ans j’ai parcouru les campagnes de l’Inde de Singapour, du Japon, de la Corée, de l’Amérique de l’Europe, de l’Espagne, de la France de l’Afrique en passant par le Botswana, Kampala, Burundi, Arusha, souvent dans la faim et le froid . Le jour où j’étais tombé du paludisme dans le véhicule de mon ami J. Anna, Australien à Nagoya j’ai eu la force de me relever grâce à mon ami Bamba Adama l’ivoirien, tout cela pour trouver des gens, des organisations, des gouvernements pour que en Afrique on change de mentalité que tous mangent à leur faim et se soigne. Je le fais sans subvention rien que avec ma volonté et le soutien des partenaires et amis. Je le fais pas pour être Ministre ou être candidat quelque part ou être nommé, je le fais pour fabriquer les rois, les industriels, les chercheurs.

Toi Montagne de Burundi, vous collines de Burundi, attendez ma voie et je m’adresse à vous car le Président Matthieu Kerekou m’a surnommé prophète du développement, rencontre moi et je te dirai à quelle occasion il a donné ce surnom.

Montagne de Burundi, l’Afrique, Berceau de l’humanité, mon Institution travaille pour que tu sois le grenier de l’humaniste, Montagne des Burundi je retourne à Bujumbura prendre mon avion rejoindre mes amis à Addis Abeba et rejoindre ma base de Shanghai, en Chine et arrivé à Séoul pour la même cause, mais toi Montagne de Burundi, écoute ma voix et je sais que tu entends ma voix.

Tu dois devenir la mère nourricière et les enfants africains qui le désirent sont plus nombreux et nous y arriverons, A travers toi montagne de Bujumbura je m’adresse à l’africain. Le développement ce doit être maintenant ton tour. Il est heure !’’

Ainsi notre vision pour le continent africain est de dévaloriser la fonction politique, de mettre la politique de coté et s’occuper de la vie des concitoyens, d’arrêter les immigrations clandestines ou les africains meurent sur les eaux territoriales comme des animaux à la recherche du bien être qu’on leur prive, de fabriquer des milliardaires africains de valorise les potentiels et les compétences et non l’appartenance ethnique et politique, c’est pourquoi nous forgeons un partenariat mondial autour des questions et stratégies du développement de l’Afrique par notre assistance technique, financière et matériels en Afrique dans le secteur privé dans le secteur public, dans les communautés , l’investissement l’éradication totale de la pauvreté .